Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

29 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > L’ EMPRUNT OBLIGATAIRE CAMEROUN (...)

L’ EMPRUNT OBLIGATAIRE CAMEROUN 2010

mardi 23 novembre 2010

L’émission de l’emprunt obligatoire de 200 milliards de FCFA de l’Etat par appel public à l’épargne privée débute le 6 décembre 2010 pour être clôturée le 15 décembre 2010. Juste une dizaine de jours pour souscrire auprès des trois prestataires de services d’investissement (psi) retenus (Firsrt bank, SG et Citi bank). Cet emprunt sera remboursé sur une période de cinq ans. Il s’adresse aux personnes physiques et morales résidentes et non résidentes de la CEMAC qui peuvent souscrire à ces titres de créances logés au compartiment « obligations » de la Douala stock Exchange, la bourse de Douala. La valeur nominale unitaire est de 10 000 FCFA ainsi que le prix de souscription par obligation. Le minimum de souscription est de 30 actions. Le taux d’intérêt nominal est de 5,60% par an. Le remboursement du capital se fera sur une base annuelle, après un an de différé, à compter de l’année 2012 par amortissement constant du capital à chaque date d’anniversaire de la date de jouissance. Un compte spécial ouvert dans les livres de la BEAC sera approvisionné régulièrement pour le remboursement des différentes échéances. Les fonds collectés sont destinés à la réalisation de 14 projets d’investissement pour lesquels la quote-part du Cameroun est estimée à un peu plus de 200milliards de FCFA. Il s’agit principalement du barrage réservoir de Lom Pangar (72 milliards de FCFA), du barrage de Menve’ele (12 milliards de FCFA), du Pipeline Tchad Cameroun, des infrastructures portuaires (port en eau profonde de Kribi, 21 milliards de FCFA) des projets miniers (projets colbat et nickel de Lomié, 30milliards de FCFA), des projets de télécommunications (construction de 3200 km de fibre optique, 5 milliards de FCFA).