Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

18 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Mbida, André –Marie

Mbida, André –Marie

lundi 25 juin 2012

1917-1980 , personnalité politique , ancien PM

Fils de MONBELE et de NGONO Véronique ( quatrième épouse de MONBELE ) , André –Marie Mbida est né vers 1917 à Edinding dans le département de la Lekiè , région du centre .

En 1925 , il entre à l’ école de la mission Catholique d’ Edinding . Il entre ensuite à la Mission Catholique d’ Efok. En septembre 1929 , il entre au petit séminaire d’Akono , où il sera jusqu’en septembre 1935 .puis c’’est entrée au petit Grand séminaire de Mvoylé . De 1937 à 1938, il effectue sa première année d’épreuve au petit séminaire d’AKONO, où il enseigne les mathématiques, l’histoire- géographique et le français .Au terme de cette période d’ épreuve, il retourne à Mvoylé avant d’effectuer sa deuxième série d’épreuves à la Mission Catholique de Bafia , entre août 1941 et janvier 1943. A Bafia , Mbida décide de se présenter à l’examen de CEPE qu’il obtiendra d’ailleurs sans difficultés .Du fait de cette décision grave allant à l’encontre des principes régissant les séminaires de l’époque ,André- Marie Mbida est renvoyé du séminaire de Mvoyé à une semaine du diaconat.

Il sera ainsi recruté comme enseignant et affecté à l’école régional de Yaoundé. En mars 1944, il est muté à Balessing. Licencier de son poste , Mbida retourne à Yaoundé en 1945.Il passera ensuite un stage d’avocat à Yaoundé chez Maître Léon Fouletier, pendant quatre ans avant de s’installer à Ebolowa comme agent d’Affaires chargé de défendre les Justiciables devant les tribunaux .

Sur le plan politique , Mbida fait son entrée dans le BDC en 1952 .Partie fondée par le Dr Aujoulat en 1951, Mbida va assurer plus tard la présidence de ce parti qui deviendra par la suite Démocratie Camerounais .Réélu le 23 décembre 1956 à l’ ATCAM , il deviendra député à l’Assemblée Législative du Cameroun dès le 10 mai 1957 , Mbida est désigné Premier Ministre et Chef du Gouvernement par le Haut commissaire de la République au Cameroun . Le gouvernement Mbida ne sera de courte durée, car le 17 février 1958, il démissionne de son poste de PM.après sa démission, il est obligé d’aller en exil ai Caire et à Conakry .Mais suite à un amnistie général, il rentre au Cameroun indépendant en 1960.

En 1962, il est arrêté et accusé de subversion avec trois autres dirigeants politique. Les quatre hommes seront jugés et condamnés à deux et six mois d’emprisonnement, en plus d’une amende de 980 dollars. A issue d’un appel, l’amende est doublée et la sentence augmentée par six mois . Lorsque Mbida sort de prison en 1965, il souffre d’une dépression nerveuse .Par conséquent, il se rend en France pour suivre un traitement tout en se reposant. Il rentre au bercail en avril 1967.Mais malgré sa réconciliation avec Ahmadou Ahidjo, il ne sera jamais militant de l’UNC. Il est décédé en octobre 1980