Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

12 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > 10 Questions pour comprendre la (...)

10 Questions pour comprendre la refonte (...)

mardi 21 août 2012

1 – Qu’est-ce que la refonte biométrique des listes électorales ?

La refonte biométrique des listes est l’option prise par le gouvernement pour assurer une plus grande transparence au processus électoral au Cameroun. Celui-ci implique l’introduction d’éléments biométriques dans le fichier. Il s’agira des empreintes digitales qui, avec la photo, viennent s’ajouter aux éléments de la filiation de l’électeur.

2 – Qui va conduire la refonte biométrique des listes électorales ?

Comme l’indique la loi n° 2012/001 du 19 avril 2012 portant Code électoral, c’est Elections Cameroon (Elecam), « organisme indépendant chargé de l’organisation, de la gestion et de la supervision de l’ensemble du processus électoral et référendaire » qui va conduire le processus de refonte biométrique des listes électorales. Elecam sera assisté techniquement par l’opérateur allemand Giesecke & Devrient.

3 – Combien de kits électoraux recevra Elecam dans cette opération et comment seront-ils répartis ?

Pour l’ensemble de l’opération, et selon des informations communiquées par le directeur général des Elections, Elecam va acquérir 1 200 kits électoraux. Ceux-ci seront utilisés par 2 400 opérateurs qui seront bientôt formés. Sur la répartition des kits dans les 360 antennes communales d’Elecam, et d’après la direction générale des Elections, il y aura un minimum de 2 kits par commune. Par contre les communes des grandes agglomérations pourront recevoir jusqu’à 8 kits électoraux. Il faut indiquer que ces kits électoraux sont adaptés à notre environnement. Ils sont ainsi équipés de générateurs qui les rendent autonomes en cas de coupure ou d’absence d’électricité.

4 – En quoi consistent les opérations qui ont commencé vendredi dernier à Elecam ?

Après la réception des 10 premiers kits électoraux, la direction générale des Elections a procédé dès vendredi dernier, à l’initiation d’une vingtaine de responsables de la direction générale à l’utilisation et la maîtrise de cet outil. Elle sera suivie de la formation des formateurs avant celle des 2 400 agents électoraux qu’Elecam entend former pour la conduite des opérations, comme l’a précisé le Dr Thaddeus Menang, chef de la cellule organisation et suivi à la DGE et point focal Elecam pour ces opérations.

5 – Quand débutera la refonte proprement dite ?

Selon les informations communiquées par l’opérateur allemand Giesecke & Devrient lors de la visite du site devant abriter les opérations de refonte au quartier administratif en juillet dernier, les opérations d’inscription sur les listes électorales avec les données biométriques commenceront à la fin du mois de septembre 2012. Entre temps, il y aura la réception du matériel, la formation du personnel devant procéder aux opérations.

6 – Combien d’électeurs Elecam entend-il inscrire dans cette opération ?

Dans une interview accordée à Cameroon Tribune le mois dernier, le directeur général des Elections a indiqué que l’objectif visé c’est 8 millions d’électeurs inscrits.

7 – Que recevront les électeurs au moment de l’inscription ?

Au moment de l’inscription, les électeurs recevront un récépissé d’inscription comprenant les mêmes informations que sur la carte d’électeur. Celui-ci doit être présenté au moment du retrait de la carte. Elle ne remplace pas la carte d’électeur le jour du vote.

8 – Comment se présentera la carte électorale à remettre à l’électeur ?

D’après les dispositions de l’alinéa 1 de l’article 84 de la loi mentionnée plus haut « tout électeur inscrit reçoit une carte électorale biométrique sur laquelle figurent ses nom, prénoms, date et lieu de naissance, filiation, photo, empreintes digitales, profession, domicile ou résidence ».

9 – A quel moment les électeurs auront-ils accès à leur carte électorale ?

Selon les dispositions de l’alinéa 3 de l’article 84 évoqué plus haut, « En cas de renouvellement des cartes électorales ou de nouvelles inscriptions sur les listes électorales, la distribution des cartes a lieu dans les 40 jours précédant la tenue du scrutin. » Mais lors de la visite du site devant abriter les différentes opérations, Frank Pflugardt, directeur du projet pour le compte de l’opérateur allemand Giesecke & Devrient, avait annoncé que celles-ci seront disponibles en novembre prochain.

10 – A quel niveau interviennent les partis politiques ?

Les partis politiques interviennent au niveau des différentes commissions mixtes qui vont être mises en place tant pour la révision des listes électorales que pour le contrôle de l’établissement et de distribution des cartes électorales, conformément aux dispositions de la loi portant Code électoral. Ces commissions se situent tant au niveau communal, pour les volets cités, qu’au niveau départemental pour la supervision. Ils interviennent également dans les commissions locales de vote qui travaillent le jour su scrutin.

Pour les commissions mixtes communales, leur composition est constatée par des décisions des responsables des démembrements départementaux d’Elecam. La composition de la commission départementale est constatée par un acte du responsable du démembrement régional d’Elecam. Alors que la composition de la Commission nationale de recensement général des votes est constatée par une résolution du Conseil électoral d’Elections Cameroon.
Cameroon tribune