Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

10 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > l’escroquerie sur internet

l’escroquerie sur internet

vendredi 31 août 2012

Depuis bientôt quelques années, la Grande Bretagne, l’Italie, le Canada, les Etats Unis d’Amérique, la France, le Portugal etc. sont réputés comme étant des pays de l’arnaque sur internet. Une arnaque qui se peaufine par le biais des courriers électroniques. Quelques pays africains sont également présents cette moule de l’arnaque et, les plus connus sont souvent le Nigeria, le Cameroun,la Côte d’Ivoire, le Ghana, l’Angola, le Congo RDC, le Maroc.

A ce jour, des milliers d’internautes cupides ne cessent de tomber dans le piège. Des personnes disparues, des comptes bancaires détournés, des vendeurs et des acheteurs en ligne spoliés... La fraude sur Internet augmente chaque année de 60 %, selon un ouvrage récent du professeur d’économie et publicitaire Thierry Debels. Bien qu’il soit difficile d’évaluer l’ampleur du phénomène, les fraudes sur Internet font de plus en plus partie de notre réalité.

Que ce soit par le Web ou par courriel, les arnaqueurs rivalisent d’imagination pour concevoir le piège dans lequel le plus grand nombre tombera. Grâce à la mondialisation, le nombre d’arnaques sur Internet, telles que le phishing (hameçonnage, usurpation de marque) ou le spoofing (usurpation d’identité électronique), ne cesse de croître. Les auteurs de ces arnaques sont difficiles à interpeller, et les autorités judiciaires sont à la traîne : elles mettent en place des moyens de lutter contre des escroqueries déjà connues, alors que les fraudeurs conçoivent déjà de nouveaux types d’arnaques.

Un des plus grand danger du commerce en ligne réside dans la conservation, par les vendeurs, des numéros de cartes de crédit des clients dans des fichiers séparés. Ceux-ci sont souvent piratés et les données qu’ils contiennent sont revendues.

Au quotidien, de nouvelles tactiques voient le jour, les techniques se raffinent à un point tel qu’il devient presque impossible de distinguer le vrai du faux.

Ils sont nombreux des spécialistes de l’arnaque par Internet qui ont trouvé un moyen idoine pour étaler leurs transactions mafieuses par le canal du courrier électronique.

Pour les habitués du courrier électronique, les courriers indésirables sont des spams, c’est-à-dire le courriel commercial ou autre non sollicité.

Généralement, ces courriers par exemple en provenance de la Grande Bretagne et signé du nom du directeur commercial de Coca cola promo lottery par exemple, vous fait parvenir un courriel dans lequel on vous informe que votre adresse électronique a été tiré au sort dans un ordinateur parmi des milliers de courriels et que vous vous avez gagné 60 000 € par exemple. Ils vous demandent de leur faire parvenir vos contacts, nom et prénom. Quelques jours plus tard, ils vous demandent de leur faire parvenir votre numéro de compte bancaire et une somme de 600 € pour le transfert de vos fonds…

En principe dans ces genres de mails, l’auteur fourni un effort d’écrire en deux langues : français et anglais. Mais à lire entre les lignes, très souvent ce sont des phrases traduites truffées des fautes diverses.. Le spam Britannique le plus connu s’intitule « Claim your prize » ou mieux encore « Confidentiel ».

Dans un langage aussi flatteur que prometteur, plusieurs internautes n’hésitent pas à se lancer dans cette affaire « juteuse ».

Autres types de fraudes

Les offres monétaires de la Côte d’Ivoire : Un soi-disant homme d’affaire ivoirien sollicite votre aide pour accéder à des milliers de dollars bloqués dans son pays en raison des problèmes politiques qui y sévissent. Il vous demande alors de bien vouloir communiquer les coordonnées d’un compte bancaire (de préférence le vôtre) et parfois même de lui prêter une certaine somme pour corrompre les autorités en place afin d’accéder à son argent. Cette somme vous sera évidemment rendue au centuple…

Les fameux sweepstake : Un courriel vous informent que vous venez de gagner un magnifique séjour à l’étranger dans un hôtel 5 étoiles par exemple. Pour toucher votre prix, il vous suffit de payer les taxes. Évidemment, il s’agit d’un autre subterfuge pour vous soutirer quelques milliers de dollars dont vous ne reverrez jamais la couleur.

Le calque de sites financiers : Les arnaqueurs envoient tout d’abord un courriel qui semble provenir d’une institution financière reconnue (signature corporative identique). Ce message, qui vous informera d’un nouveau service, d’une augmentation de votre marge de crédit ayant pour seul objectif que de vous attirer sur un faux site afin de vous soutirer des renseignements personnels : numéro de compte, mot de passe, etc. Ainsi renseignés, les fraudeurs peuvent en un rien de temps vider votre compte de banque.

Les arnaques dans les enchères en ligne : il s’agit du type de fraudes le plus souvent rapportées sur le Web. Il n’en demeure pas moins qu’il est plutôt difficile d’assurer l’intégrité des vendeurs ou des acheteurs sur des sites d’enchères en ligne. Plusieurs petits fraudeurs utilisent ces plate-formes pour se faire les dents.

Les belles phrases appâtent des innocents. Nombreux sont ceux qui sont tombés dans ce piège et pris de honte, ils préfèrent se taire. Un jeune étudiant de Louvain la Neuve Université en Belgique, d’origine française avoue avoir été tenté à plusieurs reprises par une prétendue veuve de Samuel NDOE ( Ancien président du Libéria).

Selon le rapport 2011 sur la fraude par Internet publié par le Federal Bureau of Investigation ( FBI), plus de 2600 américains ont eu des problèmes avec l’arnaque. Parmi ceux-ci, 16 personnes reconnaissent avoir perdu plus de 345 000 dollars.