Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

30 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > OYONO MBIA Guillaume

OYONO MBIA Guillaume

jeudi 4 octobre 2012

1939 – écrivain

Né en 1939 à Mvoutessi dans la région du Sud. A l’âge de 5 ans il commence ses études en bulu à Mvoutessi avant d’entrer à l’école de la Mission Protestante de Metet en 1947, où il obtient le CEPE en 1953. En 1958, il commence ses études secondaires au collège Evangélique de Libamba en classe de 3e. en 1961, il arrête ses études secondaires. Cette année-là, il remporte le concours inter-Etats africains organisé conjointement par les compagnies aériennes Air-France et U.T.A., bénéficiant ainsi d’un séjour de 15 jours en France.

Oyono Mbia entame ensuite une carrière d’enseignement au collège de Metet, puis au collège évangélique de Libamba. En septembre 1964, il se rend en Grande-Bretagne pour préparer un diplôme de traducteur interprète grâce à une bourse du British Council. Il obtient également le GCE Advanced Level, ce qui lui permet de s’inscrire à l’Université de Keele en octobre 1965, d’où il obtient le Bachelor of Arts degree en 1969. De retour au Cameroun, il est recruté comme Assistant au Département d’anglais de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé. En 1972, il est nommé Chef de Service aux Affaires culturelles au Ministère de l’Information et de la Culture (1972 – 1975).

Guillaume Oyono Mbia est sans doute l’un des plus grands dramaturges camerounais depuis l’indépendance. Parmi son œuvre impressionnante, on compte trois prétendants…. Un mari (1964), jusqu’à nouvel avis (1970), Notre fille ne se mariera pas (1971), Chroniques de Mvoutessi 1 (1971), Chroniques de Mvoutessi 2 (1971), Chroniques de Mvoutessi 3 (1972), et le train spécial de son Excellence (1979).

En janvier 1967, il remporte le premier prix du concours théâtral africain organisé par la BBC Africain Service avec Until Further Notice, une pièce radiophonique écrite en anglais. Puis en 1969, il remporte le 2e prix du concours théâtral interafricain, organisé par l’Office de Radiodiffusion-télévision française, avec une autre pièce radiophonique, Notre fille ne se mariera pas. Et en janvier 1970, il remporte le prix El Hadji Ahmadou Ahidjo pour sa pièce trois prétendants…. Un mari