Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

26 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Adjudant chef Bouba André : Une (...)

Adjudant chef Bouba André : Une gâchette (...)

jeudi 3 janvier 2013


C’est devenu une escale obligatoire. Avec tous ceux qui sont de passage à Kaélé, le complexe Snack bar-restaurant hôtel Palmier ne désemplit plus. Dans ce chef lieu de département plus connu pour la richesse de l’intelligentsia que pour la floraison des lieux où les visiteurs peuvent s’attabler, échanger, deviser, consommer et manger un morceau. On est tout heureux de prendre ses aises à « Palmier » œuvre et partie visible des multiples activités de ce sous officier retraité.

Cette véritable force de la nature avec son physique de « terminator » semblait destinée aux métiers des armes où ce type de profil n’est pas le moindre des arguments. Et encore, né dans le dénuement le plus total le 31 décembre 1951 à Kaélé, l’enrôlement dans l’armée est vite devenu pour lui la seule bouée de sauvetage pour s’extraire de la misère.

Pauvre et ambitieux, le jeune Bouba après l’obtention de son Cepe va assidûment suivre des cours de comptabilité par correspondance sanctionnés par un certificat d’aptitude professionnel. Ce sera largement suffisant pour qu’il gagne ses galons jusqu’au grade d’adjudant chef après les CAT1, CAT2 et BS1 et BS2 en même temps qu’il s’accroche dans la galaxie financière de l’armée : gérant du mess des officiers, secrétaire officier des détails, gestionnaire des lignes budgétaires à la Dbe, chef de bureau des finances et des engagements au ministère de la Défense et trésorier à la direction du budget au Mindef jusqu’à sa mise à la retraite le 31 Juillet 2002. Et comme dans la tradition militaire on n’a guère du temps à perdre en s’encombrant de paperasse. On aime le liquide. Le sous-officier a au moins vu passer de toutes les couleurs et de toutes les coupures. Pour ne pas dire plus.

Sa trajectoire lui est finalement si satisfaisante que l’adjudant-chef Bouba a finit par digérer une grosse frustration qui lui formait une boule à l’estomac. A maintes reprises, il a essayé de quitter l’armée de terre pour la gendarmerie, mais à chaque fois, il a été recalé parce que sa hiérarchie voulait le garder. Serait-il aujourd’hui Pdg des Etablissements Palmier s’il avait troqué son béret vert pour le rouge ?

Bienvenue a l’extrême-Nord

Radioscopie d’une province et de ses personnalités incontournables

Aimé Robert BIHINA

Eric Benjamin LAMERE