Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

35 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Rebecca Djao : Une toubib très (...)

Rebecca Djao : Une toubib très singulière

jeudi 3 janvier 2013


Nous avons fait la connaissance du docteur Rebecca Djao par une matinée du mois de Juillet 2002. Nous sommes allés à sa rencontre les têtes fourmillant d’idées reçues et les esprits taraudés par un je ne sais quoi de curiosité de voir cette dame présentée comme la seule femme médecin originaire de la province de l’Extrême-Nord y exerçant. Ce matin là, un rien impatients, nous avons franchi en coup de vent la grille du siège de Care-Cameroun à Maroua. Emportés par le même élan, nous avons traversé au pas de course le hall vide, longé un long couloir avant de découvrir assise derrière un grand bureau une vénérable dame. Le teint noir, drapée dans un ensemble pagne, un foulard assorti noué autour de la tête chapeautait un visage tout en rondeur d’où s’échappait un regard pétillant fixant sans se dérober ses visiteurs.

Cette Toupouri née à Datchéka en 1957 dans le département du Mayo-Danay caressait depuis sa tendre enfance le doux rêve d’arborer la blouse blanche. Son rêve est devenu réalité au terme d’un parcours sans heurts. Après des études primaires dans son Datchéka natal, elle prend la route de Garoua où son cursus secondaire est sanctionné par un baccalauréat D. C’est la seule fille de sa classe. Nous sommes en 1977. La jeune Rebecca brave avec bonheur le concours d’entrée au Centre universitaire des sciences de la santé (Cuss). Elle en sort six années plus tard avec son diplôme de docteur en médecine. Entre temps, la jeune fille est tombée sous le charme d’un jeune homme qui partage cette passion pour ta médecine. Il s’appelle Djao. lI deviendra docteur vétérinaire. Les deux tourtereaux filent le parfait amour. De cette union vont naître cinq enfants.

A peine quitte-t-elle les amphithéâtres de l’école de médecine qu’elle est affectée à l’école du terrain. La jeune toubib s’en va donc tour à tour délivrer les soins à Bafang comme médecin chef à la Protection maternelle et infantile (Pmi). Elle va ensuite travailler cinq ans à Kousseri puis à Kaélé.

La « départementale » devient « provinciale » à la faveur de son affectation à l’hôpital provincial de Maroua en 1992. Un séjour fructueux qui culmine avec sa nomination au poste de délégué provincial de la Santé par intérim de 1996 à 1997. Une autre consécration l’attend au mois de février1998. Le docteur Rebecca Djao dame le pion à cinq hommes lors du test qui fait d’elle le chef de projet de Care-Cameroun en réorientation des soins de santé primaires. Déjà à son actif : la modernisation du plateau technique de plusieurs hôpitaux, la distribution des médicaments essentiels et la construction des dispensaires. C’est vrai qu’avec une dotation initiale de trois milliards de Fcfa c’est les fonds qui lui manquaient le moins.

Bienvenue a l’extrême-Nord

Radioscopie d’une province et de ses personnalités incontournables

Aimé Robert BIHINA

Eric Benjamin LAMERE