Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

38 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Bouba Danki, : Le dinosaure

Bouba Danki, : Le dinosaure

vendredi 4 janvier 2013


D’abord un avertissement. Si vous avez rendez-vous avec Bouba Danki, ne commettez pas l’impair d’arriver en retard. Il ne le supporte pas du tout. Tout comme il ne supporte pas l’indécision. Alors là, il peut se montrer proprement désagréable et vous congédiera sans façon. Nous en avons fait l’amère expérience. C’est sans doute une survivance de ces années de fonctionnaire de la territoriale. Ce septuagénaire débute sa carrière en 1948 comme interprète auxiliaire à Maroua. Douze ans avant l’indépendance. Auxiliaire d’administration, commis puis adjoint d’administration, Bouba Danki prendra sa retraite avec les fonctions de secrétaire des affaires étrangères. Mais c’est sur le terrain politique que Bouba Danki se fait véritablement connaître grâce à une certaine proximité avec le président Ahidjo qui lui offre pratiquement son premier mandat de député à l’Assemblée nationale en 1973. Il y siégera de façon ininterrompue pendant 25 ans. Député en 1973, il intègre le comité central de l’Unc au congrès de la Maturité à Douala deux ans plus tard en 1975 et sera reconduit en 1985 lors de la naissance du Rdpc à Bamenda. Dans le même temps, il est responsable à la base puisqu’il est tour à tour président de sous-section puis de section. Il ne sera battu qu’en 2002 à Bogo.

Témoin privilégié de l’histoire récente de ce pays, Bouba Danki n’hésite pas à livrer à chaque fois sa part de mémoire et voue une fidélité aveugle au président Biya. Fidélité qui l’a rendu sourd aux sirènes hurlantes de l’opposition pendant les années de braise. N’occupant plus les fonctions politiques de premier plan, Bouba Danki vit aujourd’hui une retraite pas vraiment paisible puisqu’il reçoit à longueur de journée. Pour nourrir des intrigues dont lui seul aurait le secret affirment ses adversaires Administrateur de la Crtv, Bouba Danki vit aujourd’hui entre Maroua et Bogo et aime à se remémorer le bon vieux temps, les services rendus, les coups donnés et encaissés et les nombreuses distinctions honorifiques glanées tant au Cameroun qu’à l’étranger et qui ornent son salon qui a des allures de véritable caverne d’Ali Baba.

Bienvenue a l’extrême-Nord

Radioscopie d’une province et de ses personnalités incontournables

Aimé Robert BIHINA

Eric Benjamin LAMERE