Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

24 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Sa Majesté Bakary Yerima Bouba Album (...)

Sa Majesté Bakary Yerima Bouba Album : Le (...)

vendredi 4 janvier 2013


Ceux des résidents de Maroua qui s’interrogeaient sur l’importance du lamidat de la capitale provinciale de l’Extrême- Nord ont dû avoir le coeur net le 22 Septembre 2003, jour d’élection dans cette chefferie du premier degré : avec un impressionnant dispositif sécuritaire, une fouille systématique, il fallait montrer patte blanche pour accéder au périmètre du lamidat. Les consultations menées en apparence en toute sérénité par le préfet du Diamaré trahissaient à peine le reflet de la guerre souterraine des réseaux, la surenchère des divers clans, l’appétit du pouvoir des différentes familles qui ont débouché sur ce modus-vivendi ayant changé le statut de Bouba Alioum. Le lamido qu’on n’attendait pas : Le lamido du consensus. Celui-là même qui n’a pas particulièrement remué ciel et terre, mouillé sa gandoura pour s’asseoir au trône à la barbe de candidats plus bruyants exhibant toutes sortes de parrains.

Certains observateurs ont alors parlé de la victoire de l’humilité à moins que ce ne soit la main de Dieu. Le pouvoir ne vient-il pas de lui ? Mais faisons aussi comme si en rappelant pour l’histoire les chiffres clés de l’élection : 13 candidats et majorité des suffrages exprimés par le collège électoral de 36 notables en faveur du jeune homme timide troisième fils du défunt lamido décédé le 29 juillet 2003. La nouvelle tête couronnée est apparue aux yeux de nombreuses élites qui lui ont fait allégeance, comme la bonne personne au bon moment et au bon endroit pour engager le chantier de la nécessaire modernisation d’une chefferie vieillie au propre comme au figuré.

Ses atouts ? Son instruction, son expérience dans les usages protocolaires et traditionnels en sa qualité d’ancien chef du protocole dans les services du gouverneur ou encore comme Djaouro (Chef) du quartier Doualaré et son background d’excomptable en service à la délégation provinciale des Travaux publics. Qu’a-t-il fait de sa première année de règne ? Une chose et sûre ses sujets ne loupent aucune occasion pour faire la fête à l’esplanade du lamidat. Comme aux premiers jours. Sa Majesté Bakary Yérima Bouba Album n’est donc pas encore sorti de sa bulle d’état de grâce.

Bienvenue a l’extrême-Nord

Radioscopie d’une province et de ses personnalités incontournables

Aimé Robert BIHINA

Eric Benjamin LAMERE