Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

10 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Accès à la profession d’exploitant de (...)

Accès à la profession d’exploitant de mototaxi

vendredi 31 décembre 2010

Les moto-taxis, appelées localement bend-skin ou ben-sikin, sont un moyen de transport très populaire, surtout à Douala. Le prix des courses est négocié d’accord-parties, le minimum à payer étant de 100 frs cfa.
La moto-taxi au Cameroun est considérée comme un moyen de transport assez dangereux. La majorité des conducteurs n’ayant aucune formation, il n’est pas rare de croiser des motos-taxis doublant par la gauche, ou prenant à contre-sens les ronds-points ou les bretelles des voies expresses. Le nombre d’accident touchant les clients des motos-taxis est très important. L’hôpital Laquintinie de Douala a ouvert un pavillon consacré aux victimes d’accident de bend-skin. Par ailleurs, des malfrats se faisant passer pour des motos-taxis agressent régulièrement leurs passagers pour les dépouiller. C’est pourquoi le Gouvernement s’est senti l’obligation d’organiser ce secteur informel. L’accès à la profession de mototaxi est subordonné aux conditions suivantes :

* Avoir une licence spéciale de transport de catégorie S2 (Voir : la délivrance de la licence spéciale de transport) ;
* S’inscrire au registre des transports par moto ;

Pour chaque véhicule (mototaxi) :

* Obtenir auprès de la délégation départementale des transports ou une autre autorité compétente une carte de transport public routier ;
* Etablir un certificat de visite technique auprès d’un organisme agréé ;
* Etablir une police d’assurance auprès d’une compagnie d’assurance agréée ;
* S’acquitter du droit de timbre automobile (vignette)
* S’acquitter de l’impôt libératoire.

NB : La visite technique pour les mototaxis n’est pas exigible pour les motos neuves de moins de six mois d’age.