Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

23 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Le Niger en quelques repères

Le Niger en quelques repères

dimanche 16 janvier 2011

Marqué par les sables du Sahara au nord, une zone soudanaise à l’extrême sud-ouest, avec, de Niamey au lac Tchad, une large bande sahélienne au milieu, le Niger représente la transition entre l’Afrique blanche et l’Afrique noire.
Plus de la moitié du Niger est complètement désertique.
Pays de l’Afrique de l’Ouest limitrophe à l’Algérie, au Mali, à la Libye, au Burkina Faso, au Bénin, au Nigeria, au Tchad.
Monnaie : Franc cfa BCEAO( 0,00152 euro)
Constitution

- Population : 13 273 000 habitants (estimation 2008).

- Capitale : Niamey.

- Superficie : 1 267 000 km².

- Densité : 10 hab./km².

- Langues : français (langue officielle), haoussa (langue commerciale), peul, zarma, kanuri, tamachek.

- Régime : semi-présidentiel.

- Chef de l’État : Salou Djibo (suite au coup d’État de février 2010 qui a renversé le Président Mamadou Tandja).
Premier Ministre : Mahamadou Danda

- Religion : musulmane (à plus de 95 %).

- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco : les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré (1991) ; le parc national du W du Niger (1996).
L’agriculture reste une source majeure de revenus pour le pays, représentant 40 % du PIB et employant près de 90 % de la population active. Les principales cultures sont l’arachide, le mil, le sorgho, le manioc, qui sont la base de l’alimentation. L’élevage (bœufs, moutons, chèvres, chameaux) est un important poste d’exportation. Ces activités souffrent cependant des aléas climatiques et des sècheresses récurrentes.
La principale ressource minière, l’uranium des mines d’Arlit, largement exporté, pèse fortement et favorablement dans la balance commerciale. Le gisement d’Imouraren a par ailleurs fait l’objet, en janvier 2009, d’un accord entre le Niger et Areva. Il devrait à terme devenir une source majeure d’uranium, la plus importante d’Afrique, et pourrait bien hisser le Niger dans le duo de tête des producteurs mondiaux d’uranium (derrière le Canada).
Le charbon est également exploité dans la région de Tchirozerine, et représente environ 7 % du PIB. On suppose enfin la présence de pétrole dans les sols, notamment dans l’Est du pays.
Précisons toutefois que ces richesses minières se révèlent des sources de tensions sociales.
Le Niger possède l’un des indices de développement humain (IDH) les plus alarmants au monde. Il reste en outre fortement dépendant de l’aide alimentaire des ONG.
Enfin, le tourisme est peu développé, le faible développement des infrastructures rendant difficile l’essor de ce secteur.