Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

15 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > AMBAM en bref

AMBAM en bref

jeudi 3 février 2011

AMBAM
Localisation
Ville frontaliere et carrefour de trois pays (Gabon, Guinée équatoriale, Cameroun), Ambam est à 106 km d’Ebolowa sur une route bitumée.
Statut
C’est le chef-lieu du département de la vallée du Ntem.
Y aller
A partir du Gabon :
A 35 km de Kye Ossi, par Oyem, Bitam, grace à la route CEMAC entierement bitumée.
A partir de la Guinée équatoriale :
En passant par Kye Ossi
A partir d’Ebolowa :
A 91 km de route bitumée
Cout du transport : Entre 1000 ET 1500 francs et 2000 francs pour les petits véhicules.
A partir de Yaoundé :
BUCA VOYAGES basé à Mvan et le cout du transport Yaoundé Ebolowa est de 1500 francs.
A partir d’Ebolowa :
Coût du transport : 1500Fcfa
Durée du voyage : environ 1h30 mn
Distance : 90 kilomètres, sur une route bitumée.
1952 : Création de la commune d’Ambam.
Superficie : 2795 Km2
Population : 30 000 habitants
Principaux groupements ethniques :
Ntoumou, Mvae
Chef-lieu du département de la Vallée du Ntem, limitrophe du Gabon et de la Guinée-équatoriale, la ville d’Ambam dispose de nombreux atouts. Au rang de ceux-ci, figurent, notamment, le marché frontalier d’Abang-Minko et de nombreux sites touristiques qui ne demandent qu’à être valorisés.
Soucieux de donner à cette cité-carrefour une configuration digne de son statut, le gouvernement a fait des sacrifices, ces dernières années. Après le bitumage de la route Ebolowa-Ambam et la construction des ponts sur le fleuve Ntem, les pouvoirs publics investissent, à l’heure actuelle, au niveau de l’installation des services départementaux. Ainsi que l’atteste la livraison récente de la nouvelle préfecture d’Ambam. D’autres projets sont annoncés, comme la création d’un hôpital de référence et le passage d’une ligne de chemin de fer. Autant de perspectives qui devraient inciter les forces vives d’ici à se mettre ensemble, et à travailler davantage.
Depuis la construction des axes routiers Ebolowa-Ambam-Eking frontière Gabon, et Ebolowa-Ambam-Kyé-Ossi frontière Guinée-équatoriale et la mise en service des ponts sur le Ntem à Ngoazik et Eboro, Ambam respire.
Certes, des problèmes cruciaux à résoudre demeurent. Notamment celui de l’approvisionnement permanent de la ville en énergie électrique. Pour le moment, l’énergie électrique distribuée à Ambam provient d’un générateur.
Mais l’Etat croit que cette localité a un avenir encore plus reluisant. D’où l’implantation dans le département de la vallée du Ntem, de grands projets, notamment la mise en place d’un barrage hydro-électrique, et la construction, annoncée, d’un hôpital de référence à Ambam.

Depuis la constructrion des axes routiers Ebolowa-Ambam-Eking, frontière Gabon et Ebolowa-Ambam-Kyé-Ossi, frontière Guinée équatoriale, on atteint facilement le chef-lieu de la vallée du Ntem. Le voyageur peut partir d’Ebolowa, à bord d’un car de transport en commun, et être sûr d’arriver à destination au bout d’une heure et demie, si l’on excepte les pannes mécaniques et les contrôles au niveau des postes de police et de gendarmerie.
Sur le trajet Ebolowa-Ambam, on a notamment la possibilité d’admirer le lycée de Nkoemvone, le centre de santé de la même localité et sa chapelle. Quelques structures de l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad) de Nkoemvone, les belles plantations de Mbellmam, le lycée de Meyo-Centre et la station de pesage d’Ambam. Cet axe routier bitumé a la particularité d’être marqué de nombreux virages. Face à ces courbes parfois accentuées, la prudence est de rigueur. Surtout que, par endroits, ce bel axe routier est entamé par quelques nids-de-poule. En dehors de ces obstacles, le parcours Ebolowa-Ambam est dans l’ensemble agréable.
Le voyage d’Ambam est aussi un plaisir parce qu’il donne l’opportunité de se rapprocher des pays voisins que sont le Gabon e tla Guinée équatoriale. Pour se rendre vers le premiers pays cité, il suffit d’emprunter l’axe Ambam-Eking-frontière Gabon, franchir le pont sur le Ntem, à Eboro, et remplir les conditions d’entrée au pays d’Ali Ben Bongo Ondimba. Pour se rendre en Guinée équatoriale, il faut emprunter l’autre axe, traverser le pont sur le Ntem à Ngoazik et déboucher à Kyé-Ossi. Bon voyage ! Les week-ends a ambam sont agréables et conseillés.