Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

23 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > ESSE en bref

ESSE en bref

samedi 5 février 2011

ESSE
CHIFFRE :
23

- c’est le nombre de sous-préfets qui ont dirigé Esse depuis 1951, et parmi.
Eux, cinq français :guillemet marcel domine jean , dellabrousse , teppe georges,raymond michel.
REPERES

- Superficie : 1440km2

- Population : 26000 habitants

- sous-préfecture : créée en juillet 1952

- commune : le 21 août 1952
Avant l’indépendance, les premiers européens installés dans la zone avaient edifié un quartier comportant uniquement huit habitations , qui constituent aujourd’hui ,en périphérie , le célèbre « camp blanc .A ceux-ci s’ajoutent la radio rural RNB FM100 ,un don de l’UNESCO émettant de 16h à21h ; la maison de la culture , chargée de promouvoir la langue béti et les œuvres des Mvele ce peuple de danseurs et de musiciens . ce peuple dépositaire d’un patrimoine qui maîtrise aussi bien le rythmes du bikutsi que les instrument traditionnels que sont les Medzand (balafon ) et le « koé » (tam-tam et tambours) .la commune se réjouit d’avoir reçu d’une élite ce palais de la culture,qui complète le foyer culturel d’ebogo, dont la habitation s’avère nécessaire .s’y ajoutent aussi ,la grande menuiserie municipal ,les infrastructures scolaires et l’hôpital de district au service des population .créée en 1952 et éclatée en1967 avec la création de l’arrondissement d’awaé, cette unité administrative qui comptait parmi les plus vaste du Cameroun ,aujourd’hui deux district :Afanloum et Edzendouan. Ceux-ci matérialisent respectivement ses limites au nord et à l’ouest . les autre étant Soa et Awaé au sud ouest, Assamba , à l’est . la population ,en majorité Mvelé .elle est reconnue très accueillante. Grâce à la végétation de type équatorial et semi –sahélien .d’ou dénommait NSA MBANGA devenu ESSE.de vaste superficies existent les sols y sont fertiles .mais les methode culturales tardent à se moderniser. La proximité de Yaoundé, la capitale favorise le développement des cultures vivrières .elles sont écoulées hors d’essé tout en contribuant aussi .l’absence d’unités de transformation et de conservation ne favorise pas le développement escompté des palmeraies ,des cacaoyéres , des caféier set des plantations de céréales .l’ élévation reste artisanale ( caprins , porcins, ovin, ) .de nombreuse espèce sauvages ont disparu à cause du braconnage . On ne déniche plus que quelque singes, antilopes ,porcs-épics ,lièvres et pangolins .malgré les interminables coupures d’électricité et le manque d’eau potable – le château de scanwater est en panne depuis quinze ans – les habitat d’essé- ville comptent sur une quarantaine de motos taxi .leur point de concentration ? Le marché ou les conducteurs de ces deux- roues attendent leurs clients jusqu’à des heur très avancées de la nuit. Et aussi à Nolavolo , ce grand village abritant la paroisse catholique construite par pollutions en1927 ces missionnaires y ont laissé une école , une église et centre de santé.