Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

21 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > FIGUIL en bref

FIGUIL en bref

samedi 5 février 2011

FIGUIL

Y aller
A Partir de Garoua
Coût de transport : 1500FCFA
Moyen de transport : cars de transport en commun
Etat de la route : bitumée
Distance : 95km
Durée du trajet : I heure
Structures d’hébergement : 2 auberges
Capacité d’accueil : une vingtaine de chambres.
Date de création de la commune de Figuil : 1982
Superficie : 1250 km2
Population : 80 000 habitants environ
Principaux groups ethniques : Guidar (90%), Mambaye, Guiziga, Peul Bororo.
L’arrondissement comprend 47 villages
commune créée en 1982, n’a rien à envier à certaines grandes agglomérations.
Traversée par la route national n° I, la ville se distingue par une forte activité industrielle. Deux entreprises spécialisées dans la fabrication des matériaux de construction permettent à Figuil de rayonner sur toutes les régions septentrionales et même au- delà des frontiéres. Avec la fin du bitumage de la route nationale qui la relie à Garoua, la ville Figuil entend bien marquer son terrain en matiére de lutte contre la pauvreté, tout en attendant le transfert des compétences pour bien densifier le développement local de cette commune de 80000 habitants. En pays guider, Depuis l’ouverture de la route Touboro-Moundou, Figuil a connu un ralentissement de son activité. La commune de Figuil a été créée par décret présidentiel du 1982. Elle n’est pas tellement étendue. Sa superficie est de 1250 km2. Elle est limitée au sud par le département de la Bénoué, au Nord par le département du Mayo Kani, à l’ouest par l’arrondissement de Guider et à l’est par la République du Tchad. La population de notre commune se compose essentiellement des Guider à plus de 80%. Vous savez que Figuil est une ville industrielle, les populations viennent par conséquent de partout. C’est une ville cosmopolite. Il est donc normal qu’on y a dans trouve les Camerounais des diverses régions. Sur le plan religieux, il y a dans notre localité, les chrétiens, les musulmans, un peu d’animistes aussi, ici, les populations ont pour principales activités l’agriculture et l’élevage. Nous avons cependant la chance d’être une ville industrielle grâce à la Cimencam et puis la marbrerie chaux Roca. Cimencam pollue et même Roca coupe des arbres. L’arrondissement de Figuil couvre une superficie de 1250km. On y retrouve prés de 80000 habitants. Cette unité administrative compte cinq grandes chatteries traditionnelles à savoir : le canton de Lam, une chefferiee de I er degre, le canton de Figuil, le canton de Biou, le canton de Bidzar il. Ces chefferies traditionelles s’étendent sur 47 villages. La population tire ses ressources des activités agro-pastorales. L’agriculture et l’élevage sont pratiques, mais l’activité commerciale n’est pas en reste. Nous avons au sein de notre unité administrative, deux grands entreprises : les Cimenteries du Cameroun et l’établissement Chaux et marbre Roca. Je dois aussi signale qu’une mosaïque d’ethnies cohabitent pacifiquement dans l’arrondissement de Figuil. L’ethnie majoritaire est constituée des Guidar. Il y a aussi les bororo peul, viennent ensuite les mambaye, les moundang, les fali et quelques bornouang. Sur le plan politique, cinq partis sont implantés dans l’arrondissement. Il s’agit du RDPC, de L’UNDP, du MDR, de l’ANDP, et du SDF. Ces formations politiques vivent en parfaite harmonie. La route nationale N° I travers l’arrondissements de Figuil , c’est un atout.
Finis donc les nids de poule qui jonchaient la nationale N°1 , sur l’axe qui part de Garoua à figuil, la petite localité industrielle. Il y a de cela quelques mois encore, l’on mettait deux heures, voire trois heures a parcourir le trajet qui sépare les deux villes. Mais aujourd’hui, il faut à peine un heur pour le faire. Outre le bon état de la route, le déplacement entre Garoua et Figuil se déroule généralement dans une ambiance bonne entant. Pour les amoureux de la vie en campagne, les marchés périodiques sont légion sur cet axe routier tous les après-midis. Le temps d’un arrêt, le voyageur peut déguster un bon mets de la cuisine locale ou avaler une gorgée de biére locale appelée communément « bili-bili ». L’autre attraction sur ce tronçon la nationale N°I, c’est la présence des chaînes de montages dans certaines localités. A un coin, une grosse pierre se dresse subitement devant le voyageur comme pour lui souhaiter un agréable séjour
Jour du marché : Lundi