Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

24 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > ZOETELE en bref

ZOETELE en bref

samedi 12 février 2011

ZOETELE
Zoétélé, chef lieu de l’arrondissement du même nom ‘ (département du DJA et LOBO, province du Sud est une localité particulièrement hospitalière. Pourtant promise à un bel avenir, Zoétélé s’est malheureusement développée de manière anarchique à partir de son marché central. Aujourd’hui, elle compte environ 15 000 habitants. Ses maux sont ceux de la plupart de nos villes qui ont mal maîtrisé leur croissance : quasi absence de système d’assainissement et d’équipement sociaux, développement du phénomène de l’habitat spontané. Le centre ville, faute de gare routière est bondé de motos taxis, de voitures d’occasion, et de porte-tout.il se distingue par l’absence de discipline. Pourtant l’édile actuel et l’équipe à la tête de la municipalité ne manquent pas d’ambitions. Si certaines erreurs du passé ont été corrigées, force est de reconnaître que de nombreux projets d’envergure, initiés par la commune n’ont pu aboutir non seulement faute de moyens, mais aussi à cause des confits de personnes.
Chiffres
1954 :C’est l’année de création de la ville de zoétélé.
Toponymie : Selon des témoignages concordants, la ville qui n’était autrefois que le village d’Oyono Eyamo, grand chef des fongs que l’on avait surnommé « Zoétéléé (l’élephant debout) à cause de sa grande stature et de son charisme a été officiellement érigé en poste administratif par un arrêté signé le 08 juillet 1954. Quatre ans après, en 1958, le poste administratif de zoétélé devient district. Et ce n’est qu’en 1962 que la localité accède à son statut actuel. L’une de premières raisons de se rendre à zoétélé, c’est la musique. Elle y est omniprésente ! Concerts improvisés, bars à orchestres, peintures murales, tout y rappelle la passion de la ville pour les balafons, hier, c’est Richard Band de Zoétélé, groupe de balafonistes, qui faisait la fierté de la ville.

Ressources humaines
Mebe Ngo’ Alain, MINDEF
ABA ABA Polycarpe, Ancien MINFI
Remy Ze MeKa, ancien MINFDEF
Ndoundoumou, DG de l’ARMP