Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

9 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Coupe du monde 2014 : l’affiche de la finale

Coupe du monde 2014 : l’affiche de la finale

jeudi 10 juillet 2014

Brésil,COUPE DU MONDE 2014 : les finalistes sont connus Argentine ,Allemagne

Les matches se suivent et ne se ressemblent pas. Si la demi finale entre le Brésil et l’Allemagne était le match le plus laid de la coupe du monde 2014, ainsi que le match le plus généreux en buts, celle entre les Pays bas et l’Argentine était le plus beau, et le plus avare en buts, faisant de cette coupe du monde 2014, celle des paradoxes. Ce match demandait des nerfs solides puisque le suspense est resté jusqu’à la dernière minute du temps réglementaire, l’incertitude aussi sur le vainqueur. aucun espace à l’adversaire. Un match très tactique, fermé où même le talent de Lionel Messi n’a pu trouver la faille. Le deuxième finaliste de cette 20e coupe du monde s’est donc longtemps fait désirer entre des Néerlandais qui tenaient à jouer leur quatrième finale pour espérer monter sur la plus haute marche et des Argentins à la recherche d’une troisième étoile.

Et comme, il fallait absolument trouver un adversaire contre l’Allemagne, les deux équipes ont dû passer par l’épreuve fatidique des tirs au but. Le sélectionneur hollandais, Louis Van Gaal n’a pas répété le même scénario des quarts de finale face au Costa Rica, où il a remplacé le gardien titulaire Cillissen par Tim Krul qui avait réussi un superbe exploit. IL n’a pas fait enter Tim Krul pour les tirs au but, par ce qu’il n’avait plus cette opportunité de changer Jasper, ayant déjà fait les trois changements autorisés au cours du match. Les Pays-Bas ne joueront pas leur quatrième finale en coupe du monde, bien que avant le début du match, ils étaient favoris. Il est à rappeler que c’était le neuvième match entre les deux nations, avec un avantage assez net pour les Néerlandais qui comptaient quatre victoires et trois nuls, les Argentins ne s’étant imposés qu’une seule fois, en finale du Mondial 1978. Sur le plan offensif, les Oranje ont inscrit 13 buts, contre 6 pour l’Albiceleste.

Malgré tout cela, l’ Argentine, le pays du pape François 1er est venu à bout du favori. Le souverain pontife a certainement gratifié son pays natal de la bénédiction papale. Pourquoi pas, avant d’être pasteur du monde, il est d’abord citoyen argentin. Tout le monde sait que les penalties sont une histoire de chance et que le gardien de buts, face à un tireur choisit un coté pour pouvoir arrêter le pénalty. Et la chance a prévalu puisque l’Argentine n’a pas gagné parce qu’il avait de bons tireurs de penalties, mais parce que son gardien de but a eu la chance de choisir le bon coté deux fois de suite pour arrêter deux penalties sur les cinq. Claude le Roy un ancien entraineur du Cameroun professait que le football c’est aussi la chance !

Emeran Atangana Eteme