Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info
Newsletter

Visitez le nouveau site web

atangana-eteme-emeran.info


Contact direct

Portable: +237 77 52 62 56 / 94 82 88 06
Tel: +237 22 21 99 25
Domicile: +237 22 22 60 61
Adresse: BP. 8 Yaoundé, Cameroon
E-mail: info@atangana-eteme-emeran.com

                           Nous ecrire

26 visiteurs en ce moment

total visiteurs





Accueil > > Lutte contre la mal gouvernance de nouvelles sanctions du Contrôle Supérieur (...)

Lutte contre la mal gouvernance de nouvelles sanctions du Contrôle Supérieur de l’Etat.

jeudi 17 juillet 2014

Le maire de la commune de Moloundou à l’Est sommé de rembourser 308 millions de F et de payer une amende de 2 millions pour sa gestion de la mairie de 2002 à 2008

Le Contrôle Supérieur de l’Etat (Consupe) a sanctionné onze gestionnaires de la fortune publique sur les sessions tenues par l’institution du 18 janvier au 03 juillet 2014, a communiqué Henri Eyebe Ayissi, le ministre délégué à la présidence en charge de cette institution, hier.

Le maire de la commune de Moloundou à l’Est du Cameroun occupe la tête de ces gestionnaires indélicats. Le Conseil de discipline budgétaire et financière du Consupe a retenu contre celui qui a dirigé la commune, de 2002 à 2008, 10 fautes de gestion dont sept assorties d’un préjudice financier. Jean-Jacques Epando, puisque qu’il s’agit de lui, a été reconnu débiteur envers la commune d’une dette de 308 millions de F CFA et sommé par le Consupe de payer une amende spéciale de 2 millions de F pour l’ensemble des fautes de gestion commises par lui dans le cadre de cette affaire. Le président du Conseil de discipline budgétaire et financière du Consupe, Henri Eyebe Ayissi Parmi les 10 autres décisions rendues par le Consupe, les charges les plus lourdes pèsent sur :L’ingénieur de suivi et de Contrôle à l’ex délégation provinciale des Domaines et des Affaires foncières du Nord, reconnu débiteur à l’Etat de 13,99 millions de F avec une amende spéciale de 500.000 FCFA pour sa faute de gestion de 2002 à 2007 ;
- l’ex-chef de la subdivision des Travaux publics à Abong-Mbang, région de l’Est, reconnu débiteur envers l’Etat de la somme de 3,58 millions de F CFA avec une amende spéciale de 300.000 F CFA pour une faute de gestion de 2002 à 2007 ;
- Le chef de Bureau de la Construction à la subdivision des Travaux publics de Betaré Oya à l’Est, reconnu débiteur à l’Etat de 4,41 millions de F CFA et d’une amende de 300.000 F CFA pour sa gestion de 2009 à 2012. Les autres ordonnateurs de crédit et gérants de la fortune publique épinglés par le Consupe ont été reconnus débiteurs envers l’Etat des sommes allant de 1,14 millions de F à 151.000 FCFA dans les rapports des missions de contrôle, d’audit ou de vérification établis par les inspecteurs d’Etat

Source Journalducameroun.com